Installation du potager à Léon

Mon potager à Léon année 2020

Pendant la rénovation de la maison en 2019, j’ai installé un potager avec de nombreux matériaux venant de l’ancien potager.

En 2019 il a fallu faire des boutures, au printemps 2020 des semis, transporter le terreau des composteurs, tout ce qui fait le jardin.
Les premiers gestes de mise en place ont eu lieu en novembre 2019 pour choisir les emplacements et faire le traçage des potagers.

J’ai prévu deux espaces de culture, l’un pour l’été, prés de la maison, en haut du terrain qui me semblait le plus ensoleillé ; l’autre plus loin, en bas du terrain, sur une partie qui me semblait plus humide.

Le composteur a été transporté (vide) depuis l’ancien potager, le compost transféré et replacé dans le composteur.
La préparation du sol a été faite avec des chutes de l’ancienne moquette de la maison posée sur le sol pour tuer les adventices fin novembre.

Reprise en février 2020 et plus tard avec un repos de la terre sous bâche en mars, avant le confinement n°1, par le bêchage à la fourche-bêche façon grelinette aussitôt que les bâches ont été enlevées.

3 planches en haut, de 3m50/1m plus un coffre fraisiers de 3m50/0.5m
5 planches en bas, de 3m50/1m.

Toutes les planches sont bordées de petites clôtures horizontales en bambou, pour empêcher que ma chienne vienne manger mes légumes.
Elle a le droit de manger les framboises et se sert directement dans le fraisier.

Je ne fais plus de semis direct, tout est semé soit en barquettes de récupération, en godets ou en mottes.
Cette année, je n’ai pas pu planter au moment voulu, j’ai du attendre la fin du premier confinement, début mai, presque un mois trop tard par rapport aux autres années.
Quelques tomates ont poussées seules par semis spontané, du au compost épandu, &0 pieds magnifiques.

Autres articles de la Rubrique "Au Jardin"